Expo en cours
INDIAN SUMMER
Solo-Show AYLINE OLUKMAN
11 septembre - octobre 2021

Ayline Olukman, 40 ans, expose ses toiles et ses photographies pour la 7ème exposition personnelle que lui consacre la galerie en 15 ans.

Sa technique est toujours basée sur un travail photographique qu'elle réinterprète en collant ses propres photographies sur toile et en le transformant grâce à de la peinture et des encres colorées.

Cette exposition intitulée "Indian summer" est un hommage à cette saison qui revient par définition chaque année, mélange riche et composite de flamboyance, d’orage et de lourdeur et d’air frais. Ayline Olukman a « voulu rendre visuelle l’énergie fluide de la nature qui nous constitue et qui constitue aussi l’espace et les souvenirs. »

 

Ayline exposera des toiles sur ses sujets fétiches : les baigneuses, les paysages luxuriants ou désertiques, baignés de lumière, ainsi que des portraits de jeunes femmes ...

Ayline Olukman qui est diplômée de l’Ecole des Arts Décoratifs de Strasbourg (Aujourd’hui appelée HEAR) expose dans de nombreux pays comme les Etats-Unis, la Turquie, la Suède et la France. Elle a vécu 5 ans à New-York de 2014 à 2018.

 

L’artiste dédicacera sa nouvelle monographie, « Elysian Fields », éditée chez Mediapop Editions le dimanche 3 octobre de 15h à 18h

Exposition ouverte du jeudi au samedi de 14h à 19h, ouverture exceptionnelle le dimanche 12 septembre et le dimanche 3 octobre 2021 au 11 rue Oberlin - Strasbourg

 « Toute la vie sera pareille à ce matin

aux couleurs de l’été indien. »

 

Il a été dur le temps pour rêver, avant même de s’y atteler on se demande secrètement si cela est bien essentiel ? Après tant de limitations il faut réapprendre au corps à vivre et aux pensées à s’évader.

L’été est le théâtre idéal de cette expansion: les jours longs, les couleurs vives, empressées, l’éclaboussure de l’eau et du soleil posent un fort sentiment de liberté. Les reflets que nous renvoie la surface des eaux ne trompent pas mais scintillent. Dans l’abondance de la lumière, mes pensées sont des miroirs dans lequel je me suis vu mieux que jamais. 

Indian Summer parle de cette quête qui est celle de la beauté nourricière. J’ai voulu rendre visuelle l’énergie fluide de la nature qui nous constitue et qui constitue aussi l’espace et les souvenirs. Depuis plus de quinze ans, j’effectue un travail expérimental sur l’image. Je n’ai pas de protocole prédéfini. De façon empirique et intuitive, je choisis d’inventer pour chaque œuvre une nouvelle narration à partir de mes photographies transférées sur toile, puis réinterprétées en couleur à la peinture et au glacis.

Par la présence de l’image et l’insistance du fantasme je me demande encore : mais qu’as-tu 

vu ? 

… et du tac au tac j’entends la petite voix répondre : le voyage.

 

Ayline Olukman, Juin 2021